Jacques et Sandie Brassart : du pain bénit…

Economie


On a beau avoir eu les mains dans la farine depuis toujours – son papa était boulanger et lui, l’est devenu -, créer sa propre affaire n’est pas chose facile. Même avec, en plus, un brevet technique des métiers en pâtisserie.

« Il y avait longtemps qu’on cherchait à s’installer, poursuit un Jacques Brassart qui, à l’approche des fêtes, est au travail même un lundi de relâche. Il y avait cette affaire à reprendre ici, fermée depuis 5 ans. On a fait une étude de marché – on a distribué un questionnaire dans toutes les maisons. Elle a démontré que c’était viable. »

 

L’aventure commence par le soutien d’Artois Initiative. Et le coup de pouce pas forcément attendu d’un grand minotier… « Nous avons participé au concours des jeunes entrepreneurs en boulangerie. Il faut présenter son projet de création, fabriquer des produits et les proposer à la vente. Avec mon épouse, Sandie, on a décroché le premier prix. De quoi s’installer plus facilement. »

 

Pimpante sans excès, « on a fait quelque chose à notre goût. », la boutique a ouvert le 19 septembre. « 570 clients le premier jour, c’est juste énorme ! », s’émerveille encore Jacques Brassart dont l’affaire compte aujourd’hui 7 salariés plus un apprenti. « Et on n’est pas de trop… »

 

 L’Atelier pain & gâteaux, 68 rue du 11-Novembre, Locon – facebook.com/latelierpainsetgateaux



Jacques Brassart bénéficie de l’accompagnement communautaire au titre des aides aux très petites entreprises