Le site économie

Découvrez l'agglomération de Béthune-Bruay, pôle de référence industriel et technologique !

Au cœur d’une région fortement industrialisée, l'agglomération de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane est un territoire à forte vocation industrielle : on y comptabilise 9,7 % des emplois régionaux*. L’activité industrielle représente près de 27 % des emplois salariés contre environ 18% en Région (données acoss).

Quelque 720 sites industriels sont présents sur ce territoire, dont une vingtaine de grandes entreprises, qui représentent à elles seules plus de la moitié de l'emploi industriel. Il s'agit de grands groupes comme la Française de Mécanique, STA, Bridgestone, Faurecia Marles, Plastic Omnium, FieldTurf Tarkett, Croda, PPG, Aperam, ThyssenKrupp, Tereos, Beaumarais McCain, Ado Violaines, Tolmega… Le reste des emplois industriels est issu d'un tissu réactif de PME/PMI, parfois originaires du territoire (Iplast Carlier Plastiques, Pirus Composites, Pirep...).

Afin de soutenir le développement de ce tissu économique, l'Agglomération aménage les zones d’activités du territoire et y déploie une offre immobilière allant des bâtiments relais aux pépinières d’entreprises (elle en compte 7 !) en passant par les pôles artisanaux locatifs. Elle favorise également l’émergence, la création, d’entreprises et  d’activités, jusque dans le domaine de l’économie sociale et solidaire (ESS), et accompagne les filières notamment la plasturgie, la mécanique-métallurgie et le BTP dans leur développement. Une attention particulière est enfin portée au développement technologique, à travers le campus technologique de la Porte Nord à Bruay-La-Buissière où sont implantés les centres techniques CRITT M2A et CREPIM.

La stratégie de l’agglomération fait donc ressortir deux secteurs d’intervention :

  • Agir pour une sphère productive innovante et compétitive
  • Agir pour une économie de proximité porteuse de diversité et de cohésion sociale et économique

La prise en compte de la diversité des typologies d’employeurs (PME, TPE, Structures de l’ESS) mais aussi des territoires qui composent l’agglomération (zones urbaines, ruralité et quartiers prioritaires) permet d’appréhender les différentes composantes de l’économie locale et  de concourir au maintien et à la création d’emploi.

L’agglomération, pour développer ses nombreuses actions, a mis en place un ensemble de partenariats publics (acteurs de la formation, de la création d’entreprises, de l’emploi, chambres consulaires, Région…) et privés (centres techniques, clubs et réseaux d’entreprises…) qui se sont établis sur le long terme.

Un véritable écosystème structuré gravite autour de l’agglomération et ce fonctionnement partenarial lui donne accès à un certain nombre d’expertises et de ressources nécessaires pour agir sur autant de champs d’actions et favoriser l’expérimentation et l’innovation sociale et technologique.

* Chiffres INSEE 2013, zone d’emploi de Béthune-Bruay