Logisterra26 : une nouvelle zone d’activités prête à l’emploi

Economie

C’est une opération majeure de développement économique : 55 hectares où l’Agglomération espère la création de nombreux emplois. Une première entreprise s’apprête d’ailleurs à s’y installer.

À quelques centaines de mètres à peine de l’autoroute des Anglais (entrée/sortie 6.1), à 8 km de l’A21, à l’entrée de la zone industrielle n°1, sur le contournement de Nœux-les-Mines, face à la nouvelle aire de covoiturage, LogisterrA26 occupe une position stratégique de nature à attirer tous les types d’entreprises logistiques : stockage-entreposage, transport, e-commerce (par Internet)...

Voulu de haute qualité environnementale, paysagère et architecturale, le parc d’activités offre une surface commercialisable d’environ 50 hectares (plusieurs dizaines ont déjà trouvé preneur). De premiers aménagements, voirie de desserte (1,3 km au total, pouvant supporter le passage de 300 poids lourds par jour), assainissement, équipement en fibre, création d’un corridor biologique (21 000 m2 environ), etc. y ont été réalisés par l’Agglomération – un investissement global de 5,4 millions d’euros, dont 2,315 M€ pour les seuls aménagements.

Neuf lots sont proposés : quatre de 5 ha (dont un cédé), quatre de 1,5 ha et un de 24 ha, celui-ci d’ores et déjà promis à Linkcity Nord-Est. La convention signée entre l’Agglomération et cet aménageur prévoit l’accueil d’un ou de plusieurs entreprises qui s’implanteraient sur des surfaces allant de 30 000 à 100 000 voire 120 000 m2 de plancher.

Des atouts appréciables

- Une bonne desserte autoroutière au débouché de l’A 26 et routière

- Sa proximité avec les plateformes logistiques majeures (Delta 3 à Dourges, métropole lilloise, ports de Dunkerque et Calais...).

- Un parking PL sécurisé (comme l’ensemble du site).

- Une parcelle (24 ha), cédée à Linkcity Nord-Est, pouvant accueillir un bâtiment jusqu’à 120 000 m2, possiblement en double-face (chargement/déchargement des deux côtés).

- Des parcelles moyennes pouvant accueillir deux implantations de 20 000 ou une de 50 000 m2, de grande hauteur au besoin (24 m).

- Des moyens de formation des personnels à proximité.

- Une station de bus et une aire de covoiturage, non loin de la gare TER de Nœux-les-Mines mais aussi des gare et port fluvial de Béthune.

Intéressé ? Contactez la direction du développement économique, (T) 03 21 614 900


La société TWV sera la première

Le projet porté par Walter Charpentier, qui a créé sa société en 2001 à Nœux-les-Mines déjà, est double. Il avait dans l’idée, depuis des années, d’édifier une aire de services pour les chauffeurs poids-lourds et une zone de stockage et de redistribution, pour développer son activité première. Son projet sera réalité en mai-juin prochain : un équipement novateur d’une surface totale de 5,5 ha avec un bâtiment de 1 500 m2.

L’aire de services, d’une capacité de 140 poids lourds à terme et ouverte 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, sera totalement sécurisée (140 caméras) et offrira tout le nécessaire aux chauffeurs : salle de repos, sanitaires, restauration, supérette. Ce parc de stationnement désengorgera les camions arrêtés dans les villages voisins « Il y a un réel besoin de ce type d’équipement, justifie ce patron qui a débuté comme chauffeur. Sur cet axe, plus de 5 000 poids lourds passent quotidiennement, et il y a trop peu de parkings en bordure de l’A26. »

L’autre partie du projet est de créer un « hub logistique avancé sous douane » avec une plateforme permettant le « cross docking, une fenêtre européenne de correspondance avec ou sans stockage en passant au besoin par un bureau sous douane. » Pour exemple « un chauffeur anglais qui charge 13 tonnes à Birmingham, dont 10 t à destination de Lyon et 3 t à livrer à Brest. Il poursuivra sa route vers Lyon mais les 3 t de Brest pourront être réorientées à partir de notre plateforme qui sera une base avancée pour le ‘dispatching du dernier kilomètre’. »

TWV se veut aussi d’un « esprit écologique » avec l’acquisition de véhicules équipés gaz et électriques. Et sera créateur d’emplois : une trentaine à terme alors que la société, basée à Lens à l’heure actuelle, compte 20 salariés.

> Toutes les infos sur http://www.twvexpress.com